AccueilActualitésLe bilan de santé, un privilège réservé uniquement aux dirigeants

Le bilan de santé, un privilège réservé uniquement aux dirigeants ?

Sous ce titre volontairement provocateur se cache pourtant une réalité : les postes les plus élevés dans la hiérarchie sont souvent les premiers destinataires des bilans de santé. Si des visites médicales sont prévues par la réglementation pour l’ensemble des salariés, le bilan de santé est encore souvent perçu par les entreprises comme un cadeau à glisser dans le package des cadres dirigeants. Pourtant, les enjeux de santé des organisations dépassent largement cette population. Derrière l'image stéréotypée du bilan de santé se cache aujourd'hui une réalité plus diverse et plus complexe, avec des formules qui ouvrent des perspectives de démocratisation.

 

Qu’est-ce qu’un bilan de santé en entreprise ?

 

Le bilan de santé est traditionnellement un examen complet d’environ une demi-journée proposé aux salariés. Aussi connu sous le nom de bilan de prévention ou, plus familièrement, de check-up, il a pour but le dépistage de maladies (cancers, troubles cardiovasculaires), troubles musculo-squelettiques, problèmes de stress, etc.

 

Ce dispositif est généralement composé d'une série de tests médicaux tels que :

 

  • Des analyses de sang et d’urine ;
  • Une analyse des facteurs de risque familiaux et individuels ;
  • Un examen médical ;
  • Un bilan de la pression artérielle et de la corpulence ;
  • Un examen de vue ;
  • Un examen auditif ;
  • Un électrocardiogramme ;
  • Un test d'effort physique ;
  • Une imagerie abdominale et du pelvis ;
  • Une vérification (et un éventuel rattrapage) concernant les dépistages organisés (cancer du sein, cancer du col de l’utérus, cancer du côlon) ;
  • Des tests psychologiques ;
  • Et éventuellement des examens plus spécifiques en fonction de cette première évaluation.

 

Avantage offert aux salariés, ou à un tarif préférentiel, ce bilan facilite le dépistage et l’orientation des patients vers d’autres professionnels de santé si nécessaire.

 

Cette initiative a aussi pour objectif de : 

 

  • Sensibiliser les collaborateurs à l'importance de leur santé, en les incitant à prendre soin d'eux-mêmes ;
  • Détecter les problèmes de santé potentiels et les traiter rapidement avant qu'ils ne s'aggravent ;
  • Prévenir l’absentéisme lié à la santé, ainsi que les accidents du travail ;
  • Faire de chaque collaborateur un ambassadeur de la prévention en santé auprès de ses proches.

 

Un bilan de santé encore trop élitiste

 

Malgré les bénéfices du bilan de santé pour toutes les catégories de salariés, il est encore trop souvent un avantage réservé aux cadres et cadres dirigeants. Selon une étude IFOP publiée en 2021 sur les attentes des salariés, 59 % d’entre eux sont intéressés par une offre de bilan de santé en entreprise. Cependant, ce sont surtout les cadres et les Franciliens qui se disent le plus en attente d’un tel service, peut-être parce qu’ils sont plus informés sur le sujet. Or les postes moins élevés dans la hiérarchie sont souvent ceux qui auraient besoin d’une attention particulière.

 

En matière de prévention accessible à tous, et en dehors des obligations légales, les entreprises ont souvent tendance à intervenir de manière sporadique à l’occasion de campagnes de dépistage, comme celui du cancer du sein, ou de vaccination contre la grippe ou la Covid. Si cela est une excellente démarche, elles doivent aujourd’hui aller plus loin en mettant en place une prévention santé plus régulière, auprès de tous les publics, en particulier ceux qui peuvent rencontrer des difficultés d’accès aux soins.

 

Comme l’explique le Dr Alexandre Maisonneuve, Directeur Médical d’AXA France : “Les bilans de prévention doivent avant tout s’adresser aux populations actuellement les plus éloignées du soin et à celles les plus à risques, car les catégories socioprofessionnelles supérieures ont davantage accès aux soins. De plus, la recherche de facteurs de risque et la détection précoce de maladies doivent avoir lieu sur l’ensemble du personnel. Avec les nouvelles dispositions sur les 3 consultations de prévention à 25, 45 et 65 ans pour tous, les choses avancent, mais lentement… l’entreprise peut déployer une stratégie de prévention plus régulière, plus approfondie, plus efficace, notamment pour dépister les maladies chroniques, y compris en santé mentale.”

 

Le bilan de santé est aussi l’occasion de sensibiliser les collaborateurs sur l’ensemble des dépistages dont ils peuvent bénéficier gratuitement, tels que celui du cancer du sein, de l’utérus et du côlon. Le Dr Maisonneuve rappelle par exemple que “le taux d’adhésion aux dépistages organisés est encore beaucoup trop faible. Pour le cancer du sein, on atteint difficilement 50 % d’adhésion et, pire encore, moins de 50 % voire moins de 40 % pour le cancer de l'utérus et du côlon. Si bien que le bilan de santé proposé par l’entreprise joue un véritable rôle pour améliorer le dépistage et la prise en charge précoces”.

 

Vers une démocratisation des bilans de santé en entreprise ?

 

Pourtant, aujourd’hui, les offres de bilans de santé ont évolué pour permettre une plus grande accessibilité à l’ensemble des salariés des entreprises et surtout une approche plus ciblée.

 

Les nouvelles approches répondent mieux aux attentes et aux besoins des entreprises en fonction de leur contexte. Tout d’abord, la digitalisation des offres ouvre de nouvelles perspectives pour réaliser les premières étapes de prévention au sein des entreprises, notamment sous la forme de questionnaire santé. Cette première approche peu coûteuse permet déjà de sensibiliser les collaborateurs sur leur santé et de leur apporter de premières orientations santé. Ils peuvent ensuite agir sur leurs habitudes de vie.

 

Si les entreprises souhaitent aller plus loin, elles peuvent compléter cette première approche avec des bilans sanguins, sans l’examen physique. Cette version hybride est moins chronophage que le bilan classique effectué en clinique, mais elle offre des résultats poussés et très intéressants pour la santé des salariés. Les bénéficiaires peuvent ensuite être accompagnés pour changer leur hygiène de vie durablement avec des objectifs précis.

 

Pour l’employeur, quels sont les bénéfices du bilan de santé ?

 

Le bilan de prévention proposé par l’employeur est un facteur important de cohésion interne, de fidélisation, mais aussi d’attractivité à condition que tous les salariés puissent y avoir droit.

 

Pourquoi ?

 

Les entreprises font face à des enjeux de santé plus importants. La crise de la Covid-19 a laissé des traces sur la santé physique et mentale des collaborateurs. Des risques qui étaient présents avant la crise se sont amplifiés, notamment ceux liés à la santé mentale, aux addictions ou encore à la sédentarité par exemple. D’autres enjeux voient le jour et touchent des publics en particulier comme les aidants,, mais aussi les seniorsseniors. Cela est d’autant plus important qu’en raison de la réforme des retraites et la problématique criante de maintien dans l’emploi des seniors, le bilan de santé sera un atout majeur d’une politique de soutien de ces populations. Par ailleurs, depuis cette crise sanitaire, les salariés attendent que leur employeur prenne davantage soin de leur santé.

 

Enfin, les entreprises font face à de nouvelles problématiques. Le marché du recrutement est sous tension, les organisations peinent à attirer et recruter des candidats. En interne, après le phénomène de grande démission, on parle désormais de “quiet quitting” qui montre le désengagement des salariés vis-à-vis de leur entreprise en fournissant peu d'efforts au travail.

 

Offrir des bilans de santé aux salariés est non seulement une réponse aux nouveaux enjeux de santé publique, mais aussi à des enjeux RH. Rendre les bilans de santé accessibles à tous les salariés est une marque de reconnaissance. C’est également un avantage précieux pour aider l’entreprise à mieux recruter et à fidéliser en interne, et un levier pour la marque employeur qui montre que l'entreprise se soucie de ses salariés.

 

Enfin, pour des entreprises recrutant sur des sites au sein de territoires peinant à maintenir une offre médicale, proposer des bilans de prévention étoffés et réguliers est un bon moyen de répondre partiellement à cette inquiétude légitime des candidats.

 

 

Selon le Dr Maisonneuve : « Il faut sortir des clichés et être capable d’innover sur une stratégie managériale attachée au bien-être et à la protection du capital santé de chaque collaborateur. C’est indispensable si l’on veut maintenir l’ensemble des salariés en bonne santé tout au long de leur parcours professionnel ! »

 

Il faut également sortir des idées reçues quant au fait que le bilan de santé coûterait trop cher et mobiliserait les salariés une journée entière. Aujourd’hui, des solutions efficaces, souples avec un investissement ajusté en fonction des besoins favorisent une prise en charge de tous les salariés sans impacter la productivité de l’entreprise. La santé des collaborateurs est un investissement parmi d’autres.

 

L’entreprise dispose donc de nouvelles possibilités pour diffuser et développer une culture de la prévention santé. Ces offres ont également l’avantage d’être moins coûteuses et permettent ainsi aux entreprises de maîtriser leur budget. Ce sont autant de moyens à la fois simples et engageants pour les entreprises de proposer à l’ensemble de leurs collaborateurs des actions de prévention qui ont du sens.

 

 

Pour encourager la mise en place d’un bilan de santé qui répond à ces enjeux, il est important de faire appel à un acteur spécialiste de ces sujets, issu d’un monde qui sait prendre soin des salariés. Si vous souhaitez entamer une démarche de prévention santé ou compléter celle que vous avez déjà mise en place, nos experts peuvent vous guider dans vos prochaines étapes.

À propos de VerbaTeam

VerbaTeam est un nouvel acteur de la prévention santé en entreprise avec pour ambition de la rendre accessible à tous les salariés. Les experts VerbaTeam accompagnent les entreprises au quotidien avec des solutions innovantes de bilans de santé et de diagnostic de l’absentéisme.

Comment pouvons-nous vous aider ?

Notre équipe d’experts se tient prête à repondre à toutes vos questions.

Un cookie est un fichier que nous plaçons dans votre navigateur pour pouvoir vous reconnaitre lors de votre prochaine visite. Isea utilise des cookies qui facilitent l’utilisation du site, améliorent la performance et la sécurité. Ces traceurs permettent de personnaliser des contenus proposés, réaliser des statistiques de fréquentation et de navigation du site. Les cookies fonctionnels sont nécessaires au fonctionnement du site et ne sont pas paramétrables, les autres le sont et nécessitent votre accord. Vous pourrez à tout moment en savoir plus et changer d’avis en cliquant sur « en savoir plus ».