AccueilArticlesComment aider les managers à faire face aux problématiques de santé mentale au sein de leurs équipes ?

Comment aider les managers à faire face aux problématiques de santé mentale au sein de leurs équipes ?

5 min - 10/10/2023
# Santé mentale# Maladies & travail# Absentéisme

Selon l’INSERM, 21% de la population en France rencontrera, au cours de sa vie, une problématique de santé mentale. Le monde du travail est aussi concerné, puisque les facteurs de risques psychosociaux peuvent être également source de détresse psychologique. Si l’employeur a l’obligation de protéger et préserver la santé des salariés, y compris la santé mentale, les managers jouent un rôle primordial dans ces démarches. Pourtant, ils ne sont pas forcément tous outillés pour pouvoir accompagner leurs équipes. Comment les aider au quotidien ? 

Le tabou de la santé mentale en entreprise

La santé mentale est définie ainsi par l’OMS : « Un état de bien-être qui permet à chacun de réaliser son potentiel, de faire face aux difficultés normales de la vie, de travailler avec succès et de manière productive, et d’être en mesure d’apporter une contribution à la communauté ». Au-delà de cette définition, il s’agit de trouver un équilibre propre à soi-même pour limiter le stress, l’anxiété, voire la dépression. Or, la vie personnelle et le travail, lorsque des difficultés surviennent, peuvent concourir à altérer une bonne santé mentale.  

La santé mentale est un sujet délicat, en partie à cause des préjugés sociaux qui lui sont associés. Par peur de véhiculer une image de vulnérabilité voire d’instabilité, d’être jugé, parler de santé mentale reste un tabou, particulièrement en France. 

En entreprise, cette réticence peut être encore plus prononcée, eu égard à une certaine pression pour paraître compétent et résilient en permanence. Qui plus est, le travail peut avoir un impact sur la santé mentale. D’après une étude menée dans 10 pays par UKG, 60% des salariés expliquent que le travail est le principal facteur qui influence leur état psychique. 

La vie personnelle entre évidemment également en compte dans l’état de la santé mentale. Avec les nouvelles pratiques de travail (travail hybride, hyperconnexion, phénomène des tracances…), la frontière entre vie personnelle et vie professionnelle devient de plus en plus floue. La vie au travail peut ainsi influencer la vie personnelle. Et inversement. 

C’est ainsi que les managers, par définition responsables de leurs équipes, sont confrontés au quotidien à cette double réalité. Ils doivent agir avec précaution pour garantir un environnement de travail sain et productif, et cela, tout en respectant la confidentialité et la vie personnelle des salariés. Soit un équilibre délicat à trouver, surtout quand il s’ajoute à toutes les autres problématiques actuelles de gestion d’équipes. 

Les défis quotidiens des managers 


En particulier depuis le Covid et tous les bouleversements organisationnels qui ont émergé, comme le télétravail et le besoin d’un meilleur équilibre vie professionnelle / vie personnelle, les managers font face à des défis de plus en plus importants. Comme le montre une étude APEC en 2022 :  

  • 39% des managers trouvent difficile de concilier performance et bien-être dans leur équipe.  
  • En parallèle, ils sont 65% à avoir la sensation d’une charge de travail insurmontable contre 47% des cadres non-managers.

Ainsi chargés de fixer des objectifs et de maintenir un haut niveau de productivité, les managers éprouvent eux-mêmes des difficultés. Et quand un membre de l'équipe fait face à des problèmes de santé mentale, cela agit directement sur la dynamique de groupe et la performance globale.  


Bien qu’ayant des objectifs business, le manager peut difficilement mettre ces aspects de côté… Pour cela il a besoin de l’aide du service RH et de la médecine du travail. Ils doivent l’accompagner en amont sur :  
  

L’identification des problèmes de santé mentale


Reconnaître une problématique de santé mentale n’est pas toujours évident. Les symptômes varient considérablement d'une personne à l'autre, et certaines sont très habiles à masquer leurs difficultés. Néanmoins certains signes doivent alerter :  

  • Comportement inhabituel
  • Signes d’agressivité ou d’emportement
  • Arrêts de plus en plus fréquents
  • Baisse de performance et laisser aller

En somme, toute attitude différente d’un salarié qui laisse entrevoir une difficulté sur le plan psychologique.  

Les actions incontournables pour un management plus vertueux 


Pour promouvoir la santé mentale des salariés, l'engagement actif des managers est essentiel. Cela nécessite de sélectionner à ce poste des individus dotés de "soft skills" tels que l'empathie et l'écoute, en plus de la capacité à définir des limites, à encadrer et à motiver les équipes.  

En parallèle, l’entreprise doit elle-même lever les tabous sur le sujet afin que les managers puissent aussi travailler dans un climat de confiance et d’exemplarité. Modifier le regard à tous les niveaux de hiérarchie permet ainsi de libérer la parole et d’encourager tous les collaborateurs à parler de leur santé mentale librement. 

De même, la formation continue des managers revêt une importance majeure :  

  • D’une part, le stress doit être considéré comme un signal d'alarme, et les managers doivent être capables de l'évaluer, tout en surveillant les signaux physiques, émotionnels et mentaux qui pourraient indiquer des problèmes plus graves, tels que le burnout.
  • D’autre part, elle veille à ce que le style de gestion des managers ne devienne pas une source de ces risques. 

S’ajoutent à cette formation sur le long terme des relais internes - équipes RH, partenaires sociaux, médecine du travail… -, pour élaborer une politique globale de gestion des risques. Celle-ci doit être soutenue par la direction. Car plus les relais sont nombreux et coopèrent, plus efficace sera la stratégie de l'entreprise pour soutenir la santé mentale de ses salariés.  

D’une manière générale, la santé mentale doit être considérée comme un élément du management. Et les managers doivent montrer l’exemple. Car si les salariés constatent que leurs dirigeants prennent le temps de se reposer et de gérer leur propre bien-être, cela les encourage à faire de même. 

La prévention de la santé mentale chez les salariés


Depuis la loi du 2 août 2021 sur la santé et la sécurité au travail, la prévention a pris une place centrale, et elle concerne aussi la santé mentale. Un sujet qui préoccupe beaucoup les entreprises et les RH, selon l’ANDRH en septembre 2023 : elle est une priorité pour 58% d’entre elles. 

Ainsi, plutôt que de devoir seulement réagir aux problèmes de santé mentale au sein de leurs équipes, les entreprises doivent mettre en place des dispositifs de prévention. 

La prévention de la santé mentale vise ainsi à créer un environnement de travail qui améliore le bien-être psychique des salariés et favorise le bon fonctionnement de l’entreprise :

  • Pour identifier ces problématiques, il faut réaliser des sondages internes mais totalement anonymes afin de libérer plus facilement la parole. Les questionnaires doivent évaluer certaines données comme la qualité du sommeil, l’équilibre vie professionnelle/vie personnelle, le niveau de stress… 
  • Les entreprises doivent aussi sensibiliser à la santé mentale par le biais d’ateliers et de formations à tous les niveaux de l’entreprise, dans un objectif de prise de conscience globale chez l’ensemble des collaborateurs. En plus de transmettre des informations utiles et de bonnes pratiques, cela aide les collaborateurs à mieux comprendre leurs éventuels problèmes de santé mentale personnels et – c’est très important – à reconnaître les signes avant-coureurs. 
  • Ensuite, le fait d’encourager une culture de communication interne ouverte est essentiel afin de créer un climat de confiance. Il s’agit de se sentir à l'aise pour partager ses préoccupations sans craindre de jugement ou pire, une mise en retrait au sein de l’entreprise. Cela suppose notamment de mettre en place des dispositifs d’urgence ou de les rappeler : cellule d’écoute psychologique ou encore un protocole établi en collaboration avec la médecine du travail.    
  • L’entreprise doit par ailleurs mettre en place des mécanismes de mesure et de surveillance régulière du bien-être de leur équipe, à travers des réunions collectives ou individuelles pour discuter du stress et des difficultés qui peuvent se poser, ainsi que des enquêtes sur le bien-être.   
  • L’entreprise doit également encourager les salariés à maintenir une activité physique modérée et régulière. Le fait de bouger entre 30 et 45 minutes par jour, que ce soit pour de la marche ou du vélo sur un trajet, ou une activité physique plus intense, permet de booster la sécrétion d’endorphines, elles-mêmes entraînant une baisse de stress et d’anxiété. Autres conséquences positives : un meilleur sommeil, un encouragement à prendre soin de soi, à mieux manger… autant de facteurs qui améliorent la santé en général et donc la santé mentale. Une communication à bouger régulièrement ou même le financement d’un abonnement sportif, la création d’associations de sport ou la mise en place de cours au sein de l’entreprise, sont des actions que l’employeur peut tout à fait mener. 

La santé mentale est un sujet complexe à gérer pour les managers, d’autant plus qu’ils sont rarement formés sur le sujet. L’entreprise a par conséquent un rôle important à jouer dans l’accompagnement de ces derniers afin de leur donner tous les outils et les clés de compréhension pour détecter les signaux faibles dans les équipes et gérer les éventuelles crises. Sensibilisation, formation, mesure, communication et surtout écoute des managers pour les épauler, sont les piliers d’une démarche efficace de protection de la santé mentale des salariés.  

Vous souhaitez faire le point dans votre entreprise et trouver des solutions adaptées à vos enjeux ? Contactez les conseillers VerbaTeam pour être accompagnés dans cette démarche. 

À propos de VerbaTeam

VerbaTeam est un nouvel acteur de la prévention santé en entreprise avec pour ambition de la rendre accessible à tous les salariés. Les experts VerbaTeam accompagnent les entreprises au quotidien avec des solutions innovantes de bilans de santé et de diagnostic de l’absentéisme. Pour en savoir plus, contactez-nous.

circlecirclecirclecrosscrossrondrond

Plus d'articles

Managers de proximité : comment les aider à mieux déceler les risques psychosociaux et les éviter ?
4 min - 02/03/2023
# Santé mentale

Les managers de proximité sont un maillon incontournable dans la lutte contre les risques psychosociaux (RPS) et ceci pour plusieurs raisons. Ils occupent une position stratégique dans les entreprises, située au carrefour entre la direction et les salariés. Ils sont donc d’excellents relais de prévention et de détection. Leur mode de management doit également faire l’objet d’une attention particulière pour ne pas devenir un facteur de risques. On vous dit tout dans cet article pour que vos managers deviennent un véritable rempart contre les RPS !

Lire
Comment en finir avec le manager toxique en entreprise ?
5 min - 15/09/2023
# Prévention santé# Santé des femmes# Santé des hommes

Le management toxique peut s’incarner dans des comportements variant d’un individu à l’autre. Néanmoins, il a comme point commun de créer un climat délétère en entreprise et de faire vivre un enfer aux salariés qui y sont exposés. Si les véritables profils pervers sont fort heureusement rares, le manager toxique est souvent une personne qui agit par maladresse ou qui ne fait que décliner sur les équipes un environnement de travail difficile. Nous revenons dans cet article sur les signaux d’alerte et les moyens d’agir pour enrayer ce phénomène.

Lire
Santé mentale en entreprise : il est temps d’agir !
5 min - 02/03/2023
# Santé mentale

La crise de la COVID-19 a eu de fortes répercussions sur la santé mentale des salariés. Si les entreprises se préoccupaient déjà des risques psychosociaux (RPS) avant la crise sanitaire, elles doivent désormais prendre en compte la problématique de la santé mentale dans sa globalité, dont les RPS ne sont qu’une partie. Selon le code du travail, l’employeur doit prendre les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé physique et mentale des salariés. Comment identifier les bonnes actions à mettre en place ? Nos réponses se trouvent dans cet article !

Lire
Voir tous les articles
Un cookie est un fichier que nous plaçons dans votre navigateur pour pouvoir vous reconnaitre lors de votre prochaine visite. Isea utilise des cookies qui facilitent l’utilisation du site, améliorent la performance et la sécurité. Ces traceurs permettent de personnaliser des contenus proposés, réaliser des statistiques de fréquentation et de navigation du site. Les cookies fonctionnels sont nécessaires au fonctionnement du site et ne sont pas paramétrables, les autres le sont et nécessitent votre accord. Vous pourrez à tout moment en savoir plus et changer d’avis en cliquant sur « en savoir plus ».